Décryptage

Une semaine de silence du Saint-Siège dans l’affaire Becciu

Depuis la démission spectaculaire – sur demande du pape François – du cardinal Angelo Becciu le 24 septembre 2020, pas un jour ne passe sans que les principaux journaux italiens ne viennent épaissir le feuilleton d’une nouvelle révélation. Une prodigalité qui contraste fortement avec le silence du Saint-Siège, pourtant le premier à avoir ouvert la boîte de Pandore en livrant à la presse, en quelques lignes sans nulle justification, le haut prélat sarde. Résultat immédiat : une conférence de presse un peu “surréaliste” organisée le 25 septembre par celui dont seuls sa démission et le silence du pape à son…
Cet article est réservé aux abonnés.
JE ME CONNECTE Abonnez-vous à partir de 750€
CD