Magazine

Une louve, un pape et des crêpes : aux origines de la Chandeleur

À l’époque de Gélase Ier (492-496), le pape n’était pas un monarque incontesté, même en son diocèse. Tout successeur de l’apôtre Pierre devait alors composer avec le pouvoir politique, détenu par l’aristocratie romaine au sein du Sénat, mais aussi avec d’autres survivances de la Rome antique. C’est dans ce contexte difficile que l’évêque de Rome va tenter de mettre fin à une fête populaire païenne, les Lupercales, lui substituant une fête chrétienne devenue aujourd’hui la Chandeleur.  Un siècle avant l’arrivée de Gélase Ier sur le trône de Pierre, c’est l’empereur Théodose – et non le pape – qui avait décidé…
Cet article est réservé aux abonnés.
JE ME CONNECTE Abonnez-vous à partir de 750€
CD

Actualité

Mgr Bordeyne inaugure l'année académique de l'Institut Jean Paul II
22/10/2021
G20, Merkel, COP26 : ce que le pape François a dit à la presse hispanophone
22/10/2021
Un Français nommé au Comité pontifical des sciences historiques
22/10/2021