Actualité

Selon Mgr Diarmund Martina, la réduction de la dette internationale est trop lente.

Pour le Vatican, le processus de réduction de la dette des pays pauvres “va trop lentement”. C’est ce qu’a affirmé le jeudi 27 avril 2000 Mgr Diarmund Martin, secrétaire du Conseil Justice et Paix, en marge d’une conférence de presse pour la présentation d’un recueil de textes sur l’enseignement social de l’Eglise. “Il ne faut pas perdre cette grande occasion que nous offre le Jubilé” a lancé Mgr Martin, déplorant la “lenteur” de la mise en pratique des accords conclus par les pays riches avec les pays pauvres fortement endettés. Seulement 5 pays (Bolivie, Ouganda, Mauritanie, Mozambique et Tanzanie) commencent…
Cet article est réservé aux abonnés.
JE ME CONNECTE Abonnez-vous à partir de 750€

Actualité

Kiosque Vatican, revue de presse du 19 janvier
19/01/2022
Le pape François appelle à prier pour les îles Tonga
19/01/2022
Le pape François plaide pour une justice emprunte de tendresse
19/01/2022