Décryptage

Pourquoi l’ancien président de la banque privée du Vatican risque huit ans de prison

Le 21 janvier 2021, la justice vaticane rendra public son verdict à l’issue du procès intenté en 2018 par le Saint-Siège contre Angelo Caloia, président de l’Institut des œuvres de religion (IOR) de 1989 à 2009, et Gabriele Liuzzo, ancien avocat de l’IOR. Huit ans de prison ont été requis contre les deux hommes. Ils sont accusés d’avoir détourné à leur profit une partie des bénéfices de la vente d’immeubles ayant appartenu à l’IOR. C’est la première fois que le Vatican demande la prison pour un délit financier. En 2014, le cardinal Pell est nommé à la tête du Secrétariat pour…
Cet article est réservé aux abonnés.
JE ME CONNECTE Abonnez-vous à partir de 750€
CD

Actualité

Vers un ministère institué pour les catéchistes
05/05/2021
Alessandro Cassinis Righini confirmé au poste de Réviseur général
05/05/2021
Kiosque Vatican : revue de presse du 5 mai 2021
05/05/2021