Actualité

Pour le président de la banque du Vatican, il faut faire fructifier l’argent déposé avec prudence et refuser la spéculation.

“Le banquier du pape”, c’est sous ce titre que le président du Ior, l’Institut pour les œuvres de religion, explique dans l’hebdomadaire italien Famiglia Cristiana, daté du 13 février 2000, dans quel esprit il gère les 40 000 comptes bancaires qui lui sont confiés par les diocèses, congrégations et ordres religieux du monde entier. Nommé par Jean-Paul II en 1989, Angelo Caloia, laïc italien, banquier et économiste, a été chargé de reprendre la présidence du Ior à une époque où l’Institut avait subi les conséquences des scandales liés à la faillite de la Banque Ambrosienne en 1982. Le président du…
Cet article est réservé aux abonnés.
JE ME CONNECTE Abonnez-vous à partir de 750€

Actualité

En 2022, le sacerdoce au coeur d'une vaste réflexion au Vatican
12/04/2021
Le pape nomme un nouveau sous-secrétaire à la Congrégation pour la doctrine de la foi
12/04/2021
Le cardinal Aós testé positif au Covid-19 et hospitalisé
12/04/2021