Décryptage

Le pape François est-il condamné à ne pas s’exprimer sur Hong Kong ?

Émeute d'Hong Kong, 2019 © Renfeng Tang

Alors que les affrontements entre partisans de Pékin et défenseurs de la spécificité hong-kongaise ont repris de plus belle dans l’enclave portuaire avec la mise en place le 1er juillet 2020 d’une loi de sécurité remettant en cause l’exception démocratique dans l’île, nombre de gouvernants ont émis officiellement des réserves voire des critiques contre l’action du gouvernement de Xi Jinping. Une voix semble particulièrement manquer au concert des nations : celle du pape François. Le Saint-Siège n’est pourtant pas désintéressé par la situation en Chine. Il peut même se targuer d’avoir réussi, pendant ces dernières années, ce que plus de…
Cet article est réservé aux abonnés.
JE ME CONNECTE Abonnez-vous à partir de 750€
CD