Décryptage

Le concile du Père Congar : victoires et déboires d’un théologien de Vatican II [SÉRIE : 2/3]

Le Père Yves Congar et le Père Joseph Ratzinger, chevilles ouvrières du Concile Vatican II

L’Église catholique célèbre cette année les soixante-ans de la convocation officielle du concile Vatican II, le 25 décembre 1961. Un anniversaire que I.MEDIA entend honorer tout au long de l’année. Il demeure impossible de « penser Vatican II sans Congar, et réciproquement, tant ce concile fut celui du théologien dominicain », écrit Étienne Fouilloux dans sa récente biographie du Père Congar*. À l’occasion de cette publication notable, I.MEDIA consacre trois articles à ce grand théologien du 20e siècle. Après avoir retracé l’itinéraire singulier du Père Congar jusqu’au concile, il convient de s’arrêter sur le rôle central qu’a joué le dominicain français…
Cet article est réservé aux abonnés.
JE ME CONNECTE Abonnez-vous à partir de 750€
AT