Actualité

Le cardinal Becciu aurait supervisé des investissements financiers sur des produits dérivés à très haut risque

Sous la surveillance du cardinal Angelo Becciu, le Saint-Siège aurait investi certains dons pour les pauvres et les nécessiteux dans des produits dérivés qui misaient sur la solvabilité de Hertz, la société américaine de location de voitures, selon des documents consultés par le Financial Times. La société Hertz, rappelle le quotidien financier, a fait défaut sur ses dettes au début de l’année 2020. En 2018, le pape François avait déclaré dans un entretien au quotidien italien Il Sole 24 Ore que les couvertures de défaillance (autrement appelés “credit default swaps“) « encourageaient la croissance d’une finance du hasard et du jeu…
Cet article est réservé aux abonnés.
JE ME CONNECTE Abonnez-vous à partir de 750€
AH