Magazine

L’âne et le pape, entre mimétisme et satire [SÉRIE : 4/4]

Le Christ sur un âne et le pape sur une cheval, Bernhard Jobin, deuxième moitié du XVIe siècle.

Avec correction dans le titre. Dans son Jésus de Nazareth, paru en 2007, le pape Benoît XVI avait surpris beaucoup de lecteurs en leur apprenant que l’Évangile de saint Luc ne mentionnait aucunement la présence, au sein de la Sainte Crèche, d’un âne ou d’un bœuf. L’ajout des deux animaux est en fait une construction a posteriori issue d’un extrait d’Isaïe, le prophète qui avait annoncé l’arrivée d’un Messie : « Le bœuf a connu son propriétaire et l’âne la crèche de son maître, Israël ne connaît pas, mon peuple ne comprend pas… »  Si cette présence originelle de l’âne…
Cet article est réservé aux abonnés.
JE ME CONNECTE Abonnez-vous à partir de 750€
CD - Rome

Actualité

Pour accompagner le Synode, le Saint-Siège encourage la "prière connectée"
19/10/2021
Le rencontre du pape François et de Jean Castex vue par la presse
19/10/2021
Kiosque Vatican, revue de presse du 19 octobre
19/10/2021