Voyage

La « mèche de l’antisémitisme » doit être éteinte, lance le pape François à Budapest

La fraternité est le meilleur moyen de désamorcer la « mèche » de l’antisémitisme, a estimé le pape François lors d’une rencontre avec les représentants du Conseil œcuménique des Églises et quelques communautés Juives de Hongrie, le 12 septembre 2021. « Oui, que ce soit nous les Juifs, que ce soit les chrétiens, nous savons bien ce que cela signifie d’être étrangers, nous savons ce que cela signifie d’être persécutés pour notre foi, pour nos convictions, d’être destinés à la mort », a déclaré en préambule Robert Fröhlich, rabbin de Hongrie. « Je vous vois comme des frères dans la foi d’Abraham notre père »,…
Cet article est réservé aux abonnés.
JE ME CONNECTE Abonnez-vous à partir de 750€
AH - Budapest Hongrie)