Décryptage

Enfermé au Vatican en 2020, le pape François a fait le ménage et les comptes

Le Motu proprio publié le 28 décembre est la dernière pièce en date d’une grande opération de réforme économique et financière qui a occupé le pape François pendant toute l’année 2020. « La crise est une occasion idéale pour réformer l’Église », déclarait-il à la Curie le 21 décembre, qui, pris dans la tempête du coronavirus, en a opportunément profité pour colmater quelques trous dans la barque vaticane.  À la fin de l’année 2019, le scandale de l’immeuble de Londres, une affaire financière encore en cours d’élucidation, avait profondément discrédité le Saint-Siège. De nombreux hauts responsables de la sphère économique du Saint-Siège…
Cet article est réservé aux abonnés.
JE ME CONNECTE Abonnez-vous à partir de 750€
CD

Actualité

Vers un ministère institué pour les catéchistes
05/05/2021
Alessandro Cassinis Righini confirmé au poste de Réviseur général
05/05/2021
Kiosque Vatican : revue de presse du 5 mai 2021
05/05/2021