Actualité

Des évêques reconnus par Pékin s’expriment en faveur d’un accord Chine-Vatican

Depuis 1952, le Saint-Siège et la Chine continentale n’entretiennent plus de relations. Les évêques nommés par le successeur de Pierre ne sont donc pas reconnus par les autorités étatiques. De son côté, le gouvernement a nommé des évêques de son propre chef. Ceux-ci sont donc illégitimes aux yeux de Rome et excommuniés. Toutefois, le Saint-Siège a reconnu a posteriori certains de ces pasteurs diocésains nommés par Pékin. Selon UCAnews, Mgr Peter Fang Jianping, évêque de Tangshan nommé par Pékin et ultérieurement reconnu par Rome, a affirmé “qu’il n’y a plus d’obstacle” à un accord, après de longues années de négociations.…
Cet article est réservé aux abonnés.
JE ME CONNECTE Abonnez-vous à partir de 750€