Entretien

« Dans Fratelli tutti, François rappelle qu’une écologie humaine est au fondement d’une écologie intégrale », confie l’économiste Pierre-Yves Gomez

Pierre-Yves Gomez

Une semaine après la signature de Fratelli tutti par le pape François à Assise, le 3 octobre 2020, l’économiste Pierre-Yves Gomez analyse pour I.MEDIA la troisième encyclique du pontife argentin. Il explique notamment pourquoi la propriété privée ou bien les frontières sont des “droits naturels secondaires” pour l’Église. En tant qu’économiste, comment avez-vous reçu l’encyclique du pape François ? Fratelli tutti n’est pas une encyclique portant sur l’économie au sens strict. Il faut la lire dans le sillage de Laudato si’, qui suggérait des réformes économiques  – sur la finance ou sur l’économie locale notamment. Fratelli tutti, c’est un texte sur l’écologie humaine qui donne des…
Cet article est réservé aux abonnés.
JE ME CONNECTE Abonnez-vous à partir de 750€
hl