Actualité

Au 400e anniversaire de la mort sur le bûcher de l’hérétique napolitain Giordano Bruno, celui-ci ne sera pas réhabilité par l’Eglise.

Giordano Bruno, l’hérétique napolitain brûlé sur un bûcher, le 17 février 1600, à Rome, fait à nouveau ‘la une’ des médias italiens. A la veille du 400e anniversaire de sa mort tragique, colloques, livres, émissions de télévision et pièces de théâtre se multiplient alors que pour l’Eglise, si le bûcher était “une erreur”, la doctrine de ‘frate Giordano’ ne peut être partagée par les chrétiens. Non seulement condamné par les catholiques mais aussi les luthériens et les calvinistes, ce “philosophe, hérétique et magicien” comme le définit un article de la Civiltà Cattolica à paraître dans la première semaine de février…
Cet article est réservé aux abonnés.
JE ME CONNECTE Abonnez-vous à partir de 750€

Actualité

En 2022, le sacerdoce au coeur d'une vaste réflexion au Vatican
12/04/2021
Le pape nomme un nouveau sous-secrétaire à la Congrégation pour la doctrine de la foi
12/04/2021
Le cardinal Aós testé positif au Covid-19 et hospitalisé
12/04/2021