Décryptage

1870-1900 : la fin du pouvoir temporel de l’Église catholique

La "Breccia" de la Porta Pia, ouverte par l'artillerie italienne, 20 septembre 1870 - en arrière plan, la Villa Bonaparte © Ludovico Tuminello

Il y a 150 ans, le 20 septembre 1870, le pape Pie IX perdait au dépens du roi d’Italie Victor-Emmanuel II le contrôle temporel qu’il avait sur Rome depuis plusieurs siècles ; 30 ans après, jour pour jour, son successeur Léon XIII abolissait les États pontificaux et ouvrait la porte à une nouvelle forme de souveraineté. Pendant ces trois décennies marquées par une profonde remise en question, le Saint-Siège a opéré une révolution afin de trouver sa place à l’ombre de la modernité. Dans tous les livres d’histoire des écoliers italiens, l’épisode porte le nom de la “Brèche de la…
Cet article est réservé aux abonnés.
JE ME CONNECTE Abonnez-vous à partir de 750€
CD

Actualité

Le Saint-Siège en bref : le cardinal Bassetti positif au coronavirus
28/10/2020
La demande de libération de Cecilia Marogna rejetée
28/10/2020
Le premier cardinal malaisien de l'histoire est mort
28/10/2020